Cette série de témoignages que nous appelons « Diriger en terre inconnue» proviennent de  rencontres avec quelques dirigeants que nous apprécions tout particulièrement et dont nous savons qu’ils ont des choses intéressantes à partager au cours d’un échange authentique sur la situation actuelle, inédite, qu’ils vivent et qu’ils pilotent.  

Bonne lecture.

L’équipe Enaxion

"La période actuelle est le fruit de ce qui s’est passé il y a 6 ou 7 mois. Depuis Février 2020 il y a eu pas mal de changements. La brutalité avec laquelle la crise est arrivée nous a fait craindre que notre activité ne soit plus viable. Il a fallu très rapidement, tout en conservant notre core business, trouver de nouveaux leviers, se réinventer et créer de nouvelles approches..."
"Dans mon rôle de dirigeant et de par ma nature je recherche en permanence des marges de manœuvre pour l’entreprise pour ne pas me trouver coincer dans des alternatives binaires. A cet égard face à la période actuelle il a fallu s’adapter. Sécuriser le cash et réduire la voilure en terme d’intérimaires pour continuer à avancer et mettre en place des plans d’action dans un esprit d’amélioration continue comme nous en avons l’habitude..."
"L’entreprise n’a fermé qu’une semaine durant le confinement et nos clients ont vraiment apprécié cette continuité de service. Pour répondre aux fluctuations d’activité et aux impératifs de nos délais clients, nous avons pour politique de nous appuyer sur un bon stock de matières premières. Cela nous a généré un véritable avantage concurrentiel, puisque de nouveaux clients sont venus vers nous lorsque leurs fournisseurs historiques n’étaient pas capables de répondre..."
"J’ai été bluffé par la capacité d’adaptation de l’entreprise. Nous avons extraordinairement bien résisté au choc du Covid. Une nouvelle organisation du travail, 100% en télétravail s’est mise en place en 48h, les managers et les collaborateurs ont parfaitement réagi, ils se sont bien adaptés au management à distance. J’ai ressenti un énorme élan d’entraide se manifester au sein de l’entreprise..."
"Notre entreprise a toujours vécu autour de l’activité de call center : des gens sur le « plateau », les journées dans le « vert », dans le « rouge », la vie des équipes. Avec le confinement tout cela s’est arrêté. Le pendant de cette culture de plateau est que nous étions très en retard sur le télétravail ; et le télétravail n’était pas une inclinaison naturelle chez moi. Je savais que nos équipes étaient très agiles et nous l’avons plus que confirmé..."
"Face à une telle crise, on comprend plus que jamais que l’entreprise repose sur les Hommes. Personnellement, j’ai découvert des capacités que je ne soupçonnais pas..."
"La période m’a confirmé que dans mon entreprise il n’y a qu’une seule ressource c’est l’être humain. C’est à dire qu’en télétravail on est encore plus obligé de faire confiance à son équipe. Le télétravail est un accélérateur de paranoïa dans les deux sens et on n’y fonctionne bien que par la confiance mutuelle..."
"Dans les services parapétroliers nous sommes habitués aux cycles. Sans la minimiser, la crise du Covid n’est qu’un évènement qui ouvre un nouveau cycle pour nous. Ce n’est ni la première ni la dernière fois. Cela a entrainé une baisse du prix du baril et donc une baisse significative des investissements de nos clients avec comme conséquence une baisse soudaine de notre chiffre d’affaires..."
"Tout d’abord, nous avions engagé depuis 6 ans une démarche pour promouvoir le télétravail et plus largement ce que j’appelle le travail « à la confiance ». Nous avons démarré par une phase de benchmark de ce qui se pratiquait dans ce domaine, menée par 2 cadres, parmi les plus créatifs de l’entreprise, que nous avons détachés à 100% de leur temps pendant 3 mois sur cette mission..."
"Comme la plupart, nous n’étions pas préparés au COVID et ses conséquences sur le travail. Pour autant, les équipes ont réagi très positivement, avec engagement et une vraie volonté d’être utiles. On sait que c’est dans l’adversité qu’un groupe humain se révèle et j’ai été surpris en bien."
"L’établissement dans son ensemble a extrêmement bien réagi au choc exceptionnel induit au printemps de cette année par la Covid. Les collaborateurs se sont montrés très engagés, mûs par la conscience de l’importance de leur mission dans cette période si particulière"